top of page
Baleine Saint Laurent.jpg

QUEBEC

Côte Nord : Observation des baleines du Saint Laurent

PRIX

À partir de 2800

par personne

PÉRIODE

Du 14 au 22 septembre 2024

PARTICIPANTS

9 participants

maximum

DURÉE

9 jours

Possibilité de combiner avec un autre séjour au Québec

NIVEAU

Accessible à tous

DESCRIPTIF DU SEJOUR

La passion de Contrées Sauvages pour l’observation des mammifères marins et notamment des cétacés vous fait découvrir les meilleurs sites de la planète pour les observer. Le Québec fait partie de ces endroits magiques. Grâce à la rencontre avec des biologistes marins et des guides naturalistes passionnés, ce séjour permet d’observer et de photographier les cétacés du Saint Laurent dans le parc marin du Saguenay-Saint Laurent. Trois sorties en zodiac privatisé, une sortie en kayak de mer et plusieurs randonnées le long du littoral permettent de voir les différentes espèces de mammifères marins. La fin de l’été et le début de l’automne constituent la meilleure saison pour les observer.

Durant ce séjour, l’hébergement se fait dans une auberge champêtre conviviale, typiquement québécoise. Située en pleine nature, à deux pas du Saint Laurent, il est possible depuis la côte de voir des baleines : petits rorquals, baleines à bosse, marsouins, rorquals communs, bélougas, phoques…

La pointe rocheuse du  Cap Bon Désir est l’un des plus beaux sites terrestres sur la planète pour observer des baleines dans leur milieu naturel. Les baleines passent à quelques mètres du cap.

 

Venez vivre une expérience riche en émotions lors de ce séjour où chaque journée est consacrée à l’observation des baleines du Québec, au cœur du Parc Marin du Saguenay-Saint-Laurent !

 

Un site exceptionnel ! La réputation de la région de Tadoussac au Québec n’est plus à faire quant à la présence des mammifères marins. Des phénomènes complexes de remontée des eaux froides et de mélange avec les eaux du Fjord du Saguenay ont créé un écosystème aussi riche que diversifié. Les mammifères marins, qui remontent vers les eaux froides durant l’été pour s’alimenter, retrouvent en ces lieux un véritable garde-manger. À bord d’un bateau de type Zodiac, nous irons en mer observer et photographier les baleines et la faune qui profitent de cette manne de nourriture.

 

Une approche originale : l’interprétation du milieu naturel et la rencontre de biologistes marins.

Au-delà de l’observation des cétacés, ce séjour permet aussi de comprendre pourquoi le Saint Laurent abrite une telle concentration de cétacés.

Les visites du centre d’interprétation des mammifères marins de Tadoussac, du centre de découverte du milieu marin des Escoumins, la rencontre de biologistes marins et de guides naturalistes nous permettent d’en savoir plus sur l’écosystème du parc marin et les cétacés qui le fréquentent. Des ateliers d’interprétation du milieu naturel nous présentent la richesse de cet écosystème marin. Une demi-journée est , par exemple, consacrée à la découverte de la faune et de la flore sous-marine en suivant en direct le travail de plongeurs biologistes marins.

Des rencontres avec des scientifiques du Meriscope qui étudient le petit rorqual ou du Groupe de Recherche et d’Éducation sur les Mammifères Marins (GREMM) ne peuvent être que passionnantes pour tous les amoureux des baleines.

L’année 2021 a battu les records d’observation des grandes baleines au Québec. Les baleines à bosse et les rorquals communs n’ont jamais été aussi nombreux

Durant l’été, cinq espèces de baleines à fanons, sept espèces de baleines à dents et trois espèces de phoques séjournent dans les eaux du Saint-Laurent. Une telle diversité, à proximité de la côte, est unique sur l’hémisphère Nord . En effet, l’estuaire du Saint-Laurent est un écosystème très riche qui fournit de la nourriture à de nombreux poissons, oiseaux et mammifères marins. Parmi les baleines à fanons, les baleines bleues, les petits rorquals, les rorquals communs  et les baleines à bosse sont les plus abondants. Toutefois, nous ne savons jamais d’avance quelles seront les espèces que nous allons rencontrer au cours de la journée.

Chaque été, des douzaines de baleines bleues migrent dans l’estuaire pour se nourrir. Contrairement aux petits rorquals, les baleines bleues sont des prédateurs très sélectifs qui se nourrissent uniquement de krill, donc de crevettes. Les baleines profitent des marées et du crépuscule pour attraper du krill et du poisson près de la surface.

Parmi les baleines à dents, les bélugas du Saint-Laurent forment une population distincte et l’unique population de bélugas à l’extérieur de l’Arctique. Avec moins de 900 animaux, cette population est considérée en voie de disparition. Ce sont les seuls cétacés résidant dans le Saint-Laurent à l’année. Ils disposent d’un énorme répertoire sonore, d’où leur surnom de canaris de la mer. D’autres baleines à dent comme les cachalots et les marsouins communs migrent également vers les eaux froides, mais prolifiques, du Saint-Laurent en été. Les marsouins communs sont une espèce menacée dans tout l’Atlantique Nord, mais la population du Saint-Laurent compte encore plus de 10 000 individus. Nous rencontrons souvent des familles, car les marsouins communs mettent bas dans les aires d’alimentation.
Les phoques qui fréquentent l’estuaire sont les phoques communs (veau marin), les phoques gris, les phoques du Groenland, et, en hiver, les phoques à capuchon. Seuls les phoques communs résident dans le Saint-Laurent à l’année. Ils ont leurs petits de mars à août, alors que la mise-bas des trois autres espèces a lieu en hiver. En été, ce sont pourtant les phoques gris qui sont les plus abondants, parfois formant des grands troupeaux.

L’Estuaire du St-Laurent est un écosystème qui abrite aussi une grande diversité d’oiseaux de mer. Des petits pingouins, des fous de Bassan, et des canards eider forment des grandes colonies. On trouve des huards (plongeons)  et des labbes parasites dans l’estuaire et le golfe. Lors de la migration, les bernaches du Canada traversent le ciel par centaines.

Une région où la mer et la forêt boréale se côtoient

Pendant ce séjour nous explorons une des plus belles régions du Québec. Il existe de nombreux sites d’observation des mammifères marins depuis la terre. Les abords du grandiose Fjord du Saguenay mettent en lumière des paysages à couper le souffle d’où on peut observer des bélugas ainsi que les plus beaux couchers de soleil de la région. Plusieurs sentiers de randonnée en forêt permettent d’observer une faune riche tels que les ours noirs, orignaux, renards et autres mammifères. Durant l’automne, la région est témoin d’un impressionnant spectacle aérien. Tadoussac et les environs sont un passage migratoire important pour un très grand nombre d’oiseaux et la réputation de l’endroit n’est plus à faire pour l’observation et la photographie ornithologique, notamment aux Dunes de Tadoussac. De nombreux restaurants et commerces mettent également en valeur les produits de la mer et du terroir Québécois ainsi que l’artisanat des artistes locaux, dont les premières nations. Selon l’humeur des participants, il sera possible de découvrir les coutumes des communautés autochtones notamment innues, à Essipit ou Pessamit.

Hébergement : L’hébergement se fait dans une auberge bien sympathique. Une maison centenaire dans la forêt à 10 minutes à pied du fleuve. Le petit déjeuner avec des produits locaux est proposé. Une cuisine permet de préparer les repas ou les pique-nique. 4 soirées au restaurant sont incluses pour savourer les fruits de mer de la région. L’auberge permet des hébergements en dortoirs ou chambre individuelle. Elle est merveilleusement située car les baleines sont visibles du littoral à quelques minutes à pied.

Détails du voyage

Jour 1 : Vol pour Québec

 

Vol pour Québec. Accueil à l’aéroport et transfert dans votre hôtel à Québec.

 

Jour 2 :  Visite de Québec et transfert dans le parc marin

 

Visite guidée le matin de la capitale du Québec. La ville de Québec est considérée comme une des plus belles et des plus anciennes villes d’Amérique du Nord. Un guide de la ville vous fait découvrir la beauté de cette ville francophone fondée en 1608. Visite du centre colonial fortifié et du Vieux Québec.  

Transfert dans le parc marin en minibus et arrêt dans une « cantine », restaurant typiquement québécois pour goûter à la fameuse poutine, spécialité du pays. Arrivée à l’auberge et première observation des cétacés au cap bon désir, un des meilleurs endroits de la planète pour l’observation des baleines depuis la côte. Certaines passent à quelques mètres ! Dîner dans un petit restaurant, situé pas très loin de l’auberge. Nuit à l’auberge

  • Un des plus beaux sites de la planète pour l’observation des cétacés

  • L’interprétation de l’écosystème du Saint Laurent grâce à l’accompagnement de naturalistes pour mieux comprendre la présence des cétacés dans le parc marin

  • Trois sorties en zodiac privatisé dont une avec des biologistes marins passionnés

  • Une sortie en kayak de mer pour observer les baleines

  • Une randonnée dans la Baie Sainte Marguerite dans le fjord du Saguenay pour voir les bélougas

  • Chaque journée du séjour est consacrée à l’observation des cétacés, en bateau, kayak et à pied et à la compréhension du milieu

  • Visite des centres d’interprétation et rencontre de scientifiques

  • L’hébergement dans une auberge en pleine nature

bottom of page